Des femmes au Palais fédéral ! 50 ans de suffrage féminin en Suisse.

Une exposition conjointe du Musée d’Histoire de Berne, de l’Université de Berne et du Centre interdisciplinaire pour la recherche en études de genre (IZFG) de l’Université de Berne.

 

Cette exposition présente les expériences des premières politiciennes au Palais fédéral, qui ont rejoint le Parlement en novembre 1971, après que le droit de vote a été accordé aux femmes en février de la même année.

Il s’agit d’histoires inédites, racontées sous la forme d’entretiens filmés en guise d’histoire orale. Des photos et des documents sonores originaux ainsi que des objets d’exposition donnent un autre aperçu du travail de ces femmes alors qu’elles exerçaient leurs fonctions.

L’exposition représente une plateforme d’échange public et pose un regard sur la situation actuelle de la politique féminine en tirant la conclusion suivante : des réalisations considérables ont été accomplies grâce à un combat acharné, mais il reste encore beaucoup à faire.

 

 

Verein 50 Jahre Frauenstimmrecht Luzern

Cette nouvelle association met en réseau des évènements pour les 50 ans du droit de vote des femmes dans le canton de Lucerne, où il a été introduit dès 1970. Dans cette optique, elle offre une plateforme pour les établissements et les groupes qui prévoient de fêter cette occasion et elle organise elle-même une célébration d’anniversaire à Lucerne. L’association collabore avec la plateforme nationale «CH2021», qui coordonne différentes actions et manifestations dans le cadre des 50 ans du suffrage féminin à l’échelle suisse.

 

 

«Uno sguardo al femminile

45 donne leggono una scelta di immagini provenienti

dalla collezione dell’Archivio audiovisivo di Capriasca e Val Colla»

 

Ce livre en italien, édité par l’Archive audiovisuelle de Capriasca et Valcolla, contient une sélection de photographies en noir et blanc, chacune accompagnée d’un texte. Les textes ont été rédigés par 45 femmes, qui commentent ainsi les photographies, en partageant un récit, des souvenirs, des considérations sociales, politiques et historiques ou encore un peu de poésie et de fantaisie. Chaque auteure s’est consacrée à une image qui l’a particulièrement touchée et l’a agrémentée d’un texte bref rédigé à partir de sa perspective en tant que femme. Les textes ont été écrits, entre autres, par des Tessinoises historiennes, écrivaines, journalistes et actrices culturelles.

 

 

ASSOCIATION CRESCENDA

Des cours pour des femmes réfugiées ou issues de la migration, qui mettent sur pied une petite entreprise ou souhaitent intégrer le marché du travail en tant que main d’œuvre qualifiée.

 

Cette association sise à Bâle entend élargir son programme de cours et soutenir les migrantes qui souhaitent se lancer dans une activité professionnelle indépendante. Elle propose des cours de base spécifiques à cet égard ainsi qu’un accompagnement systématique, également une fois le cours terminé, en vue de soutenir les femmes pour leur entrée dans le monde du travail.

 

 

«Donne d’oltre frontiera

Storie di migrazione tra Lombardia e Grigioni nel secondo dopoguerra»

de Francesa Nussio

 

Ce livre en italien met en lumière une région périphérique, qui a connu un flux migratoire intense dans les années 1960. Des habitants de la Lombardie, au nord de l’Italie, se sont rendus dans la partie italophone des Grisons pour chercher du travail et ils se sont fait embaucher dans l’agriculture, l’hôtellerie, la gastronomie ainsi que dans des ménages privés.

Parmi ces immigrés se trouvaient aussi beaucoup de femmes, et c’est à elles que ce livre se consacre. Il raconte l’histoire de 19 femmes de Sondrio et d’autres localités de Lombardie, qui ont travaillé au sud des Grisons comme gardes d’enfants, auxiliaires agricoles, blanchisseuses ou serveuses.

 

 

Pia Zanetti, photographe

«Die Welt mit der Kamera befragen: Das Lebenswerk der Fotojournalistin Pia Zanetti»

 

Cette photographe née à Bâle en 1943 a travaillé, depuis 1963, pour des médias imprimés de renom ainsi que pour de nombreuses ONG. Dans ses clichés, elle capture surtout des personnes qu’elle rencontre dans la rue, au travail ou durant ses loisirs. Toutefois, des thèmes tels que la solidarité, la résistance à l’injustice lui tiennent également à cœur.

Des textes de Nadine Olonetzky et Peter Pfrunder viennent accompagner les photographies de cette monographie.

 

 

«Die Institutionalisierung der Betreuung und Erziehung von Schulkindern in Horten im 19. und 20. Jahrhundert»

Dissertation de Mirjam Staub, titulaire d’un doctorat phil. – publication aux éditions Chronos

 

Cette publication en allemand examine l’histoire des premières garderies en Suisse depuis leur apparition dans les années 1880. Si ces établissements ont joué un rôle considérable dans l’accueil extrafamilial et parascolaire des enfants à leur première heure, ils ont ensuite été catalogués principalement de lieux d’assistance : selon l’auteure, cette situation est imputable à une problématique liée au genre dans les activités de direction des garderies.

Il s’agissait alors d’un nouveau domaine de travail pour les femmes, et la direction des garderies était une profession exclusivement réservée à ces dernières, ce qui a été de plus en plus assimilé à un travail d’éducation à connotation féminine. Ainsi, les garderies ont été distinguées du monde très masculin des instances scolaires et elles ont perdu leur qualité de complément aux écoles.

 

 

Nouvelles perspectives. Femmes à Zermatt – hier et aujourd’hui

Musée du Cervin – Zermatt

 

2021 marque le 150e anniversaire de la première ascension féminine du Cervin par Lucy Walker ainsi que le 50e anniversaire du droit de vote des femmes en Suisse, un combat dans lequel les Haut-Valaisannes ont joué un rôle non négligeable. Le Musée du Cervin profite de ces deux occasions pour se pencher, d’une part, sur le rôle des femmes dans l’histoire de Zermatt, hier et aujourd’hui, et d’autre part, sur des questions d’égalité des genres dans notre société actuelle. L’exposition NOUVELLES PERSPECTIVES souligne les «histoires de femmes» reléguées à l'arrière-plan et donne de la visibilité à des protagonistes féminines historiques, jusqu’ici restées dans l’ombre, dans l’objectif de revaloriser leurs histoires.

 

 

«Starke Frauen in der Basler Geschichte»

Album à vignettes

 

Cet album est né de la collaboration entre Stadt.Geschichte.Basel et les Archives de l’État de Bâle-Ville. Il a été publié en l’honneur des 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse, célébré en 2021, ainsi que du fait que les femmes n’écrivent pas seulement l’histoire depuis 50 ans mais bel et bien depuis qu’elles existent. Partant, cet album à vignettes rend hommage (au nom de beaucoup d’autres) à douze femmes qui ont influé sur la vie communautaire de différentes manière et à travers toutes les couches de la société, et ce, depuis les débuts de l’histoire jusqu’à nos jours. Peu de personnes les connaissent, mais elles ont empreint l’histoire de la ville, chacune à sa manière.

 

 

«Frauen in der Landwirtschaft»

Série d’articles de Vanessa Simili

 

Ces articles en allemand dressent le portrait de femmes actives dans l’agriculture. Ils se focalisent sur la nouvelle perception des rôles de fermières, d’agricultrices, de cheffes d’exploitation et de partenaires d’agriculteurs. La «fermière» traditionnelle fait de plus en plus place à l’entrepreneuse.

L’auteure écrit à cet égard :

«La série Frauen in der Landwirtschaft (en français : les femmes dans l’agriculture) place sur le devant de la scène les agricultrices, toutes plus différentes les unes que les autres. Depuis toujours, les femmes endossent un rôle primordial dans les exploitations agricoles familiales. Dans le contexte du changement structurel de l’agriculture et de la société, la perception des rôles change, au même titre que les tâches et les fonctions. Le modèle conventionnel de gestion d’une exploitation agricole prend de nouvelles formes.»